Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 18:35

www.contribuables.org/argus-des-communes/

0/20 est la note d’après le niveau des dépenses 2012 obtenue par

MONSIEUR PHILIPPE HUGON 

Commune 

COLLET-DE-DEZE(LE) (48160)

692 habitants
LOZERE (48)
Languedoc Roussillon 

Établissement public de coopération intercommunale :
CC DE LA VALLEE LONGUE ET DU CALBERTOIS 

 

 
 
Les données budgétaires depuis 2008 : dépenses, prélèvements et dette
DÉPENSES 

C’est le niveau de dépenses totales par habitant qui permet de calculer la note du maire de la commune, par comparaison avec les autres communes de même taille. (En savoir plus sur la méthodologie).
Ce paramètre est important, car des dépenses élevées nécessitent des ressources élevées (impôts, subventions, dette...) 
Les dépenses de la commune (rapportées au nombre d’habitants) sont la somme des dépenses de fonctionnement et des dépenses d’investissement de la commune. Les dépenses de personnel sont une partie des dépenses de fonctionnement, mais permettent d’avoir une idée de la bonne gestion de la commune.

L'évolution des dépenses permet de mesurer l'effort fait par la commune pour les maîtriser pendant le dernier mandat. La note principale mérite d'être nuancée par cette seconde note :


La note d’évolution des dépenses de la commune (hors EPCI) entre 2008 et 2012 est de : 

11 /20 

5 % par an
 
  2008 2009 2010 2011 2012
Dépenses totales de la commune par habitant 1891 € 1837€ 1852€ 2120€ 2284€
dont Dépenses de Fonctionnement par habitant 731 € 747 € 799 € 870 € 1213 €
dont Dépenses de Personnel par habitant 341 € 357 € 375 € 397 € 427 €
 

La plupart des maires ont délégué une partie des missions de la commune à une communauté de communes. Les dépenses de cet échelon administratif supplémentaire peuvent atteindre des niveaux très élevés. 
En effet, à l'échelle de la France, les dépenses des communautés de commune représentent plus du quart des dépenses totales de l'échelon communal.

 
En 2012, les dépenses par habitant de la communauté de communes s'élèvent à : 1278 €. En additionnant les dépenses de la commune à celles de la communauté de communes, la dépense totale par habitant s’élève à3562 €.
 

IMPÔTS ET TAXES

 

 

Fiscalité locale
Prélèvements
Tendance depuis 2008 
6.8% par an par an
 
Les impôts et taxes sont à la fois prélevés sur les habitants et sur les entreprises.
  2008 2009 2010 2011 2012
Prélèvements totaux par habitant 255€ 269€ 297€ 314€ 342€

En 2012, les impôts locaux de la communauté de communes s’élèvent à 33 € par habitant.

Évolution des taux 
La fiscalité locale repose pour l’essentiel sur 4 taxes différentes : la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti, la taxe sur le foncier non bâti et la contribution territoriale des entreprises. Les montants prélevés sont le résultat d’un calcul basé sur l’assiette (la base taxable) et les taux (le pourcentage prélevé sur cette base). Seuls les taux sont votés par le conseil municipal.

 

 

 

DETTE

dette
Tendance depuis 2008 
2.2% par an 
 

Quand les impôts, les taxes, les subventions et les dotations de l'Etat ne suffisent pas à financer les dépenses de la commune, le maire peut avoir recours à l’endettement. Le remboursement des anciennes et nouvelles dettes a un coût croissant au fur et à mesure que la commune contracte de nouvelles dettes. Les intérêts de la dette alourdissent les dépenses de fonctionnement

  2008 2009 2010 2011 2012
Dette par habitant 2475€ 2392€ 2134€ 2161€ 2205€
 

 

Pour ce qui est de la dette, il est interessant de se référer aux données du site des collectivités

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php?icom=051&dep=048&type=BPS&param=0&exercice=2012

2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 Compte du GFP - Retour - Retour Menu - Fiche détaillée
Endettement En milliers d'Euros Euros par habitant Moyenne de la strate
Encours de la dette au 31/12/N 1 543  2 205  659 
Annuité de la dette 266  380  91 

pour relativiser le montant de la dette du Collet en comparaison à la moyenne des communes de sa strate.

Bien qu'il y ait une diminution (temporaire) depuis 2008, il faut constater que la commune du Collet de Dèze obtient une très bonne place dans la strate!!!!!

Quoi qu'il en soit l'avenir du Collet a l'air de se dessiner dans ce que l'on pourrait qualifier de changement dans la continuité puisqu'il s'agit, pratiquement, de réélire ceux qui étaient déjà dans le précédent conseil.

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 17:39

M. le Maire de St ANDEOL et son conseil municipal ont montré, en faisant réaliser ce pont, que l'on pouvait concilier construction traditionnelle (la pierre)  écologie (un bilan carbone est en cours qui démontre déjà un gain), respect de l'esthétique et du patrimoine, du social (des clauses en ce sens étaient imposées sur le cahier des charges) avec un coût sensiblement identique aux constructions inesthétiques en béton qui, malheureusement, sont de rigueurs dans la région.

Je n'ai malheureusement pas à ce jour suffisamment d'informations techniques à vous communiquer mais je vais essayer d'en recueillir pour compléter cet article prochainement.

C'était courageux et innovant, quand bien même il s'agissait ici de construire un ouvrage en traditionnel, souhaitons que nous verrons réaliser  ce type de réflexions et d'ambitions être partagées par d'autres municipalités. A ce propos, malgré les invitations, nous pouvions constater l'absence de nombreux élus de la région même des plus proches.

Mme la sous-préfète et M. le député de Lozère ont, eux, honoré l'invitation et ont souligné l'intérêt qu'ils portaient à ce projet  ainsi que l'exemplarité d'une telle démarche.

J'ai vraiment pris plaisir à assister à cette inauguration, aussi ai-je voulu vous en faire profiter avec les quelques photos ci-dessous.

Félicitation à tous ceux qui ont participé et œuvré à cette merveilleuse et je rappelle exemplaire réalisation.

ALEX5706.JPG

ALEX5700.JPG

ALEX5692NB.jpg

DSCF5191NB.jpg

ALEX5708.JPG

ALEX5698.jpg

ALEX5685.jpg

ALEX5686.jpg

DSCF5199.JPG

DSCF5205.JPG

ALEX5714.jpg

 

Le pont de l'ancien chemin muletier avant la construction de la route dont le pont nouveau est tout près. On constate combien ces deux ouvrages sont en harmonie. Un tout petit regret néanmoins c'est qu'il ne ce soit pas fait un petit chemin pour relier la route au vieux pont.

ALEX5699.jpg

DSCF5196

Maintenant quelques photos de l'inauguration, je regrette de n'avoir pas noté ce qui c'est dit par les différents intervenants car ce fut très interessant.

discours-DHOMBRErevisite.jpg

DSCF5220.JPG

Discours-Mme-la-sous-prefete.jpg

DSCF5209.JPG


DSCF5211.JPG

Puis vint l'instant des ciseaux!

DSCF5233

Vidéo à voir sur youtube

http://www.youtube.com/watch?v=z1YJWxvtUZY


Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 13:26

 

COLLET-DE-DEZE (LE ) - LOZERE
Population légale en vigueur au 1er janvier de l'exercice : 731 Habitants - Budget principal seul
Strate : communes de 500 à 2 000 hab appartenant à un groupement fiscalisé (4 taxes)

 

2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 Retour - Retour menu - Fiche détaillée
Endettement En milliers d'Euros Euros par habitant Moyenne de la strate
Encours de la dette au 31/12/N 1 560  2 134  628 
Annuité de la dette 284  388  91 

Repost 0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 08:09
Je ne peux m'empécher de vous faire partager ce qui me saute aux yeux depuis quelques jours.
Il s'agit tout simplement d'une banderolle concernant le lotissement.
Comme quoi selon que vous voulez voir les choses!!! Sont-ce cela ce que l'on appelle des signes?
Par exemple cette affiche du lotissement me parait être très significative.
Regardez l'affichage que l'on fait du lotissement ( c'est,pour moi, pareil en tout ce qui concerne l'affichage du Collet) tel que souhaite le montrer M. Philippe Hugon et tel qu'il le voit lui-même en arrivant à " sa mairie":


Par contre selon que vous la regardiez avec un autre regard, tel que le mien par exemple dès que je sors de chez moi.



Reconnaissez que l'on n'en a pas la même lecture. J'avoue qu'en ce qui me concerne cela ne me parait pas si clair que ça. 
Au fait, il semblerait qu'il y ait 24 terrains à vendre!
Je croyais qu'il y en avait plus de la moitié de vendus. 
Repost 0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 07:47

Samedi 21 mars 2009

Monsieur ZAMBERNARDI Alex

Rue Basse

48160 LE COLLET DE DEZE     à         

Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux,

Monsieur Le Maire

Mairie

48160 LE COLLET DE DEZE

 

Mesdames messieurs les conseillers, Monsieur le maire,

Voici pratiquement une année qu’une majorité des habitants du Collet nous a élu pour les représenter et administrer notre commune.

Nous avons ensuite élu P Hugon comme maire sous la présidence de C Chapon qui, semble t’il, n’était pas le doyen !!!

Lors du conseil municipal de ce vendredi 13 mars 2009 qui clôturait les comptes administratifs de l’année 2008, vous avez été une grande majorité à montrer votre agacement lors de mes interventions. Mon proche voisin de droite m’a même clairement signifié que j’emmerdais, un autre m’a interrogé sur le pourquoi de ma présence dans la même liste que vous, sans parler de Philippe Hugon qui a dit que l’on ne pouvait plus travailler et j’en oublie certainement ! Un tour de table a effectivement prouvé qu’à l’unanimité vous n’approuviez pas mon comportement ; J’en prends acte.

Je tiens à rassurer M. Trébuchon qu’il n’a jamais été question pour moi d’envisager une quelconque place de maire, et encore moins  après l’ héritage que laissera votre équipe.

Je me suis présenté avec vous pensant que notre  équipe  constituée de personnalités différentes, permettrait avec ses différentes compétences, d’œuvrer dans  des groupes de travail ou des commissions, afin de proposer et de porter nos projets pour le bien être des habitants de notre commune ainsi que pour ceux qui y séjournent.

Je reconnais que mon opposition, (à quasiment l’ensemble de ce qui a été présenté et mis au vote durant cette année), finissait par en emmerder une grande majorité (ne m’en voulez pas je reprends une de vos expressions, il faut reconnaître qu’elle a le mérite d’être claire).

Je m’oppose à la façon dont est géré le dossier du lotissement.

-          Projet démesuré par rapport aux besoins et aux moyens,

-          Engagement pour des acquisitions de terrains et travaux décidés par P. Hugon sans en discuter au préalable en conseil,

-          Travaux périphériques tels que les accès et la route de Sauveplane qui vont à terme être excessivement couteux,

-          Aucune sécurité de la voie (inadaptée car très étroite) et  de sa jonction avec la nationale,

-          Une commission décidée en conseil municipal et jamais réunie,

-          Opacité totale sur les acquisitions de parcelles,

-          Choix arbitraire de P. Hugon de destiner une grande parcelle à du social et de plus, l’estimer à un prix complètement fictif car à cette fin elle ne sera jamais payée à cette valeur,

-          Et pour finir, afin d’arranger les comptes, on ôte le terrain non constructible, estimé par contre en valeur de terrain constructible.

Je considère également que P. Hugon ne fait pas participer les conseillers aux décisions, et qu’à contrario, il les utilise uniquement afin de valider ses propres décisions sans que ces derniers aient les éléments de réflexions suffisants. L’exemple le plus récent étant la présentation qu’il a faite des comptes administratifs lors de la réunion du 6 mars. Ce en quoi il a entièrement raison car cela semble vous suffire du moins à un grand nombre d’entre vous. Pour ma part je considère qu’un vote est un engagement personnel qui mérite réflexion et donc moyens de réflexion.

J’ai été aussi opposé à bon nombre de décisions votées telles que l’achat d’un tableau, l’agrandissement d’une fresque alors que pleins de petits travaux déjà votés ne sont pas réalisés  (pour la petite histoire j’indique à Mme la conseillère qui menaçait de s’abstenir tant que tout ceux-ci n’étaient pas réalisés qu’il en reste encore !).

Je ne m’étendrai pas sur la manière d’éviter la vente d’un immeuble à laquelle M. Hugon a toujours été contre.

Je me suis également opposé au fait que nous demandions des subventions sur des travaux réalisés l’année précédente.

Je ne suis pas non plus d’accord pour que nous fassions en commission, des routes des visites pour définir des priorités, alors que P. Hugon n’en tient aucunement compte. Il engage de toute façon  sans en parler à personne les travaux dont il est le seul décideur. Que penser, l’année du centenaire du CFD, de la destruction de la gare des Combres ?

Je trouve très regrettable la communication de cette municipalité tant à l’interne qu’à l’externe. Jusqu’alors pas de bulletin municipal, si ce n’était que vous vous contentiez du «  Collétain » dont tout le monde sait qui en est à l’origine et qui le rédige, il n’y a jamais eu, non plus, de comptes-rendus des commissions hors commune (communauté des communes ou organismes divers).

Je regrette aussi que nous n’ayons jamais pu aborder le sujet de la dette de la commune et encore moins de son évolution dans les années à venir vu les chantiers en cours et les emprunts à venir. Je pense que tout cela explique que rien ne puisse se faire ni sur les routes ni dans le village même. Je comprends mieux maintenant pourquoi les chantiers qui se succèdent depuis des années ne sont jamais terminés.

J’imagine que les fameux projets tels l’agrandissement de la maison de retraite, l’aménagement du camping et même la fameuse maison des associations ou des fêtes ne sont que de la poudre aux yeux car reconnaissez que nous n’avons plus les moyens et nous ne les aurons plus durant de nombreuses années de les réaliser.

 J’avoue avoir été sidéré de constater  que personne n’avait reconnu l’irrégularité du vote de la partie investissement des comptes administratifs 2008. Il est pourtant bien indiqué dans le code des collectivités locales que le maire ne doit être présent pendant le vote.

Je n’ai jamais compris, non plus, qu’il n’y ait pas eu à régler de frais de campagne pour les élections municipales 2008. Il me parait indécent que parce qu’il s’agissait de la liste du maire sortant nous ne payons tel que aurait du le faire un quelconque candidat se présentant seul ou sur une autre liste.

Quant aux moyens que vous me proposiez d’utiliser par rapport aux irrégularités de procédures (vote compte administratif, ou, élections du maire (mais la peut être que je me trompe et que vous êtes plus jeune que Claude Chapon) il est bien entendu que je n’ai aucune envie d’aller dans cette voie.

Je n’ai jamais eu, durant cette année, le sentiment d’avoir pu travailler pour la commune car comment travailler alors que vous - M. Hugon - continuez à tout régenter. Il est normal M. Hugon que vous passiez tant d’heure pour la mairie dès lors que vous refusez toute réelle délégation et que vous imposez que toute décision émane de votre personne.

Tant d’autoritarisme nuit à la bonne marche de cette commune et ce depuis dès années.

Il faudrait être sot pour vous croire M. Hugon lorsque vous dites que si vous êtes encore maire c’est du fait que vous ne trouvez pas de remplaçant, car il est évident que vous n’avez pas du tout la volonté de  lâcher ce pouvoir absolu que vous exercez sur la commune depuis 25 ans. Ce qui explique votre volonté de ne rien déléguer et de communiquer  le moins possible.

Ceci étant, et compte tenu que je ne souhaite pas perdre de temps, ni à me battre contre des moulins, ni à faire partie de l’équipe qui cautionne votre politique  Monsieur le maire, je suis heureux  (bonheur dont je ne doute qu’il soit partagé par vous tous) de vous annoncer par cette lettre ma démission.

Veuillez recevoir Mesdames et messieurs les conseillers, Monsieur le maire, mes sincères salutations.

 

                                                                            Alex Zambernardi

Repost 0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 12:16

A bientôt pour de nouvelles informations municipales!

 
Repost 0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 17:59

Réunion du conseil municipal du 6 mars 2009, compte rendu perso et commentaires

 

L'objet était le suivant :

-         Comptes administratifs 2008 : B. principal, Eau et Assainissement, Lotissement.

-         Comptes de gestion percepteur.

-         Préparation budget principal 2009 : vote des taux, subventions.

-         Adhésion C.N.A.S.

-         Raccordement aux réseaux électriques : instauration de la PVR

-         Plan de relance : convention relative au FCTVA

-         Complément fresque école primaire

-         Correspondances

 

Tout d’abord il y a eu une petite discussion sur l’absence prolongée de Denis PIT qui ne se présente plus depuis un certain temps et qui ne donne ni explications ni procurations. Un courrier devrait lui être envoyé pour l’interroger sur son souhait de continuer à participer ou non aux instances municipales ou communautaires dans lequel il siège en tant qu’élu. Il serait plus intéressant de savoir pourquoi et comment Denis PIT a pu se présenter aux élections du Collet ou – si tel en était le cas -qui est allé le chercher et pour quelles raisons?

 

Le clou de la soirée a été le vote des comptes administratifs. Je vous fais grâce des chiffres, il y en a beaucoup et c’est d’autant plus compliqué qu’il faudrait des explications sur chaque ligne, explications que nous même n’avons pu avoir car ni le percepteur ni le secrétaire de mairie ne participaient à cette réunion.

 

Résultats des votes :

 

Comptes administratifs

Fonctionnement : Votes pour, sauf 2 abstentions Annie Lauze ( incohérence de certains chiffres – pour info Annie fait certainement partie des conseillers qui maîtrisent  le plus le sujet de par son expérience professionnelle) et moi-même qui refuse de cautionner le système de gouvernance de Philippe Hugon (J’explique que je ne me prononcerai que par abstention si je manque d’éléments ou par non si je juge en avoir suffisamment pour cela). Ce dernier n’ayant pas réuni la commission de finance avant cette réunion  et qui organise ces votes sans que les conseillers aient suffisamment d’éléments d’explications ou sans que ne participent les interlocuteurs à même de répondre aux questions éventuelles des conseillers.

C’est à se demander si ce n’est pas une stratégie à la P. Hugon afin de ne répondre qu’aux questions qui l’intéresse ! (Non je rigole, ce ne peut être ça !)

 

Investissement : Votes pour, sauf 2 contres Jean-Michel Lacombe et moi-même au motif que nous sommes contre certaines manipulations de chiffres.

 

Eau

Fonctionnement : 1 abstention

Investissement : 1 abstention

 

Lotissement

Aux questions posées durant la présentation P. Hugon n’a fait que botter en touche précisant que seul le percepteur pouvait répondre, tout en précisant bien qu’il regrette son absence.

Aussi dès qu’il franchit la porte pour nous laisser délibérer ai-je interpellé l’assemblée en leur demandant s’ils avaient suffisamment d’éléments pour voter.

Après que certains avaient convenu que ce n’était pas le cas avons-nous pris la décision de demander un report pour que la présentation soit faite en la présence du percepteur. J’ai admiré le silence et en cela leur courage (celui de ne dire mot s’entend !!!) de certain(e)s. Ils pourront toujours justifier, étant minoritaire, ne pas avoir été la cause de ce report.

D’où abstention unanime sur l’ensemble des votes concernant le lotissement.

 

Ecole et CCAS

Pas de vote M. Insalaco n’ayant pas donné le dossier à P. Hugon.

??????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Il est à noter que ces votes ont été entachés par plusieurs incidents que je qualifierai de majeur et qui pour moi justifieraient l’annulation totale de ceux-ci.

Lors du vote de la partie investissement des comptes administratifs P. Hugon durant la discussion sans la présence de ce dernier (  Article L2121-14 du code général des collectivités locales : … « Dans ce cas, le maire peut, même s'il n'est plus en fonction, assister à la discussion ; mais il doit se retirer au moment du vote. »)  nous a fait son fromage ( fromage qui ressemble fort à du « Caprice des Dieux »)  et est rentré dans la salle prétextant qu’il n’allait pas rester deux heures dehors… Il lui a été gentiment demandé de ressortir ce qu’il fit mais très vite il refit une entrée fracassante sans que personne ne l’en ait invité. Le résultat du vote a donc été acté en sa présence. Nous avons eu droit a un couplet moraliste et autoritaire et il m’interdit même d’intervenir tel que l’aurait fait le maître à son élève - si ce n’est que tel que je lui ai rétorqué, je ne suis pas son élève et que je le considère ni comme mon professeur et encore moins comme mon père. Je considère même indécent que cet homme perde, de la sorte, son sang froid dès qu’il est contesté ou dès qu’il pense que la situation lui échappe, tout comme je considère aussi indécent lorsque dans la même réunion il s’adresse à une conseillère en l’appelant « ma petite ». Je ne suis pas psychologue, loin s’en faut, mais je pense que ce serait intéressant d’analyser certains comportements qui semblent assez significatifs.

 Je pense que P Hugon, oublie, lorsqu’il prétend que jamais conseil ne s’était passé ainsi, que les quelques opposants à sa politique ne se sentant ni écouté ni respectés ont toujours très rapidement abandonné. Par contre, je suis sur qu’il a toujours eu conscience en montant ses équipes de ne point trop mettre de personnes à même de le contester afin de conserver la majorité et ainsi d’avoir la plupart – si ce n’est la grande majorité- des votes en sa faveur, ce en quoi je lui reconnais un grand talent de politicien.

Depuis les nombreux mandats qu’il occupe à la tête de la commune P. Hugon a oublié  la manière dont il concevait l’animation d’une commune lorsqu’il était dans l’opposition et qu’il reprochait à Henry Nicolas son dirigisme. Peut-être devrions nous faire comme en Russie pour le mandat présidentiel, et, ainsi limiter à 2 - vous me direz que tel un Poutine qui est maintenant 1er ministre il suffirait de devenir 1er adjoint !!!

Pour ma part  tel que je l’ai écrit ci-dessus je m’interroge sur la légitimité de ce vote et aussi  vais-je proposer que, lors de la prochaine réunion, ce soit la totalité des comptes qui soit représenté et ce en présence du percepteur. Car non content que le vote sur l’investissement des comptes administratifs ce soit fait en la présence de P. Hugon et que les débats aient eu lieu sous la pression exercé par ce dernier après s’être imposé dans la salle, la présentation des comptes aurait du se faire sous la présidence de C. ROUX et par ce dernier car c’est lui qui était élu président de la séance( là j’avoue qu’il aurait été certainement bien en peine, non que je ne lui en reconnaisse pas les compétences mais parce qu’il n’a pas eu plus d’informations que nous).

Je demanderais aussi que pour la préparation du budget 2009 soit réunie la commission des finances. Et afin que cette dernière puisse faire une préparation digne de ce nom et responsable je demanderai que lui soit donné en plus des documents nécessaires par monsieur le percepteur un bilan total des finances de la commune ainsi que des projections pour les années restantes de ce mandat.

 

Préparation budget principal 2009

 

Vote des taux

Refus à l’unanimité d’augmentation des taux d’impositions actuels

Taxes

Collet

Département

National

Habitation

7,6

8,66

14,57

Foncier bâtit

18,51

19,58

18,74

Non bâtit

186,95

171,40

44,81

Professionnelle

16,40

 

15,87

 

Ainsi pour 2009 ce qui représenterait une ressource à taux constant et avec les allocations complémentaires d’un montant de 222 706 euros.

Un petit débat eu lieu sur la façon de faire rentrer de l’argent en travaillant sur les bases d’impositions des bâtiments selon leur état et leur niveau de confort.

C’est impressionnant qu’il faille toujours que P. Hugon prenne pour citer un contre exemple le cas d’une personne qui semble vraiment lui poser problème (encore du Caliméro) alors que nous en connaissons tous de plus flagrants de par la culture ancestrale qu’est la notre en ce domaine et ce quelles que soient les municipalités passées.

 

Subventions aux associations

 

Rien d’intéressant à mon point de vue.

Un montant de11000 euros est prévu pour les associations. Toujours pas de réelle politique, des demandes doivent être faites par écrit  mais ceux qui ne demanderont pas en auront quand même. Quant aux montants pas de règle non plus.

 

Adhésion au Comité National d’Action Sociale (C.N.A.S.) pour le personnel communal.

Montant estimé à 1200 euros. C’est voté à l’unanimité, il semble que cette demande des salariés de la commune à l’adhésion à cet organisme social particulier date déjà de nombreuses années.

Discussion sur l’attribution de médailles à l’occasion du départ de Christian Felgeirolles. Christian ayant plus de 35 ans de services aurait droit à la médaille d’or, mais comme la commune n’a jamais donné de médailles cela se ferait en plusieurs (3) fois. L’adhésion au CNAS lui permettrait de toucher de l’argent.

Ce en quoi d’autres pourraient y prétendre. Tout cela est, en ce qui me concerne, très bien l’on pourrait se demander pourquoi cela ne s’est-il pas fait avant. Encore que nous ayons eu une partie de la réponse « Moi je n’aime pas les médailles » dixit P. Hugon, autre partie de réponse est que maintenant avec l’adhésion au CNAS il serait malvenu, en plus, de priver de la prime les ayants droits d’autant que certains rentrent maintenant dans le cadre de ces droits! Même si pour ces derniers la médaille n’avait pas d’importance la prime elle en a (ce en quoi je les rejoins), tout le monde ne travaille pas pour la gloire !!!

Programmation pour le 25 avril d’un pot de départ offert par la mairie à l’occasion de la fin d’activité de Christian Felgeirolles.

 

Raccordement au réseau électrique

Nouvelles modalités suite à la nouvelle loi.

Le SDEE se désengage des extensions consécutives aux opérations d’urbanismes des communes. La commune devenant débitrice nous votons l’instauration d’une PVR (Participation Voirie et Réseau ). Philippe Hugon précise qu’elle sera payée selon les cas. Il se réserve encore le droit du prince de faire payer ou non selon ses propres critères. Hallucinant ! Non ?

 

Plan de relance : convention relative au FCTVA (Fond de compensation de la TVA)

Une manip, afin soit disant de relancer plus rapidement l’économie, est proposée par l’état. A se demander ou l’état va  prendre tout l’argent qu’il promet (Ndr).

Il suffit de justifier pour 2009 un montant d’investissement d’à minima 1 euro de plus que sur la moyenne des investissements fait durant la période 2004 – 2007, afin que la commune recouvre, exceptionnellement en 2009 les FCTVA des années 2007 et 2008 (sachant que la règle est de récupérer le FCTVA d’une année à l’année N+2). Ce qui correspondrait pour nous à inscrire un montant d’investissement supérieur à 1 061 342 euros.

P. Hugon nous a certifié qu’il n’y aurait aucun problème à atteindre cette somme, même en se passant des travaux de la station. C’est voté à l’unanimité.

 

Fresque de l’école

M. Hugon a semble t’il jugé bon de rajouter quelques éléments à la fresque sise sur la façade de l’école primaire, un matin en se levant ou après une discussion qu’il a eue, nous a t’il dit, avec le maire de Mende. Ce dernier lui ayant avoué qu’il était émerveillé par la fresque de l’immeuble de la poste et lui ayant expliqué les liens étroits qu’il entretien avec G. Freche le président du conseil régional.

Cette façade donc de l’école primaire que tout le connaît admire au quotidien et que toutes personnes traversant le village ou s’y rendant ne peut qu’admirer mérite donc d’être, au goût de M. Hugon, améliorée. Ainsi nous a t’il proposé un projet déjà bien préparé élaboré par l’artiste ayant réalisé l’œuvre initiale. La façade se retrouverait ainsi enrichie de quelques papillons et d’un soleil resplendissant et tout cela pour la modique somme de 2400 euros.

Ouf ! C’est passé ! Un vote contre, moi-même justifiant cela par le fait qu’il y a des choses votées et non faites depuis des années telles que l’aménagement d’un point d’eau au cimetière catholique et que cela coûterait certainement moins de 2000 euros. Il y a eu 5 abstentions Mmes Lauze, Mangon et Mrs Roux, Lacombe et Pit.

Suite à ce dossier il est quand même aisé de constater que P. Hugon, sans concerter son conseil – qui je le rappelle est là de par son appellation pour conseiller- lance des études en fonction de ses propres désirs et ambitions et qu’il met au vote la réalisation des chantiers. Il en a été de même pour le fameux projet du camping avec Amphoux de Sommières. Ce qui me surprend c’est que nous ne soyons que si peux nombreux, lors des conseils, à voter contre ou à nous abstenir. Je l’écrivais tout à l’heure et je me répète en reconnaissant son talent de fin politique car ainsi tout passe comme une lettre à la poste, alors c’est vrai pourquoi perdre du temps ?

 

Correspondances

 

Lettre – pétition d’habitants du Castanet se plaignant de l’état des routes des environs de leur hameau

Tel que je l’indiquais tout à l’heure au sujet des taux d’imposition sur le bâtit en fonction de l’état du bâtiment, P. Hugon, lorsqu’il est contrarié part du principe que la meilleure défense est l’attaque. Aussi dès après la lecture en est il allé de son petit chapitre sur les signataires : «  Les habitants du Castanet sont des gens qui ne sont jamais content ». Il faut reconnaître qu’après ça « Ite missa est ! » ou en version française « la messe est dite ».

Il s’est rapidement rattrapé en précisant : « il y a plein de choses vrais mais que malheureusement il y a pire »

Là aussi l’on voit le fin politique car il a vite compris qu’il ne fallait surtout pas se mettre les habitants du Castanet à dos, rien qu’eux pouvant faire basculer les prochaines élections et, de plus, il y a dans ce conseil deux membres proches de ces habitants, et la ça pourrait bien poser quelques problèmes pour obtenir la majorité lors de certains votes durant ce mandat.

Les deux protagonistes cités ci-dessus en ont été pour défendre les revendications ou du moins une grande partie de celles-ci aussi avons-nous envisagé de proposer certains travaux tels que :

-         Fontbonne méritant d’être traité nous pouvons reprendre ce coin,

-         Une protection pourrait être installée à la 1ere épingle de la route du Charbonnier,

-         Et un nettoyage du fossé après le ruisseau au valat du Révaldez

 

C Roux en profite pour parler d’un  problème de mur de soutènement entre les 2 maisons des Crozes. Les jeunes agriculteurs propriétaires l’ayant rencontré et lui proposant de faire les travaux eux-même si la mairie acceptait de leur fournir et leur livrer le ciment et le sable.

Nous avons, à nouveau, eu droit au fait que c’était des gens qui avaient des problèmes avec leurs voisins et qu’il était anormal qu’ils veuillent s’approprier un chemin communal et que de toute façon la commune ne ferait rien sans qu’ils s’engagent à laisser passer leurs voisins ( tient ça me rappelle un autre problème de voisinage sur notre commune  et aussi un autre problème de chemin communal! ). En fait M. Hugon n’a pas jugé bon d’écouter son conseil et a tranché sur la suite à donner à cette affaire. Il faut dire que lors d’un courrier précédant ils avaient fait état d’une subvention  de 5000 euros qu’avait touché la commune pour des travaux aux Crozes et pour lequel ils s’interrogeaient sur ou avait été utilisé cet argent !!!!!!!!! Petite aparté sur ce point : Je reste surpris que les donateurs de subventions tel que l’état, le conseil général ou d’autres ne vérifient pas que ces montants soient bien dépensés pour ce en quoi ils sont prévus. Je pense que ce serait la moindre des choses et de plus je présume que ce serait assez cocasse.

 

Lettre Laurent Cabanel Denier pour demander d’éclairer le quartier.

Nous avons eu droit au fait que cela coûtait cher et que les habitants des hameaux étaient moins exigeants que ceux du village, etc, etc…

Une lettre sera envoyée pour expliquer que ce sera mis à l’étude et que si cela s’avérait nécessaire ce serait inscrit dans un programme futur du SDEE.

A mon avis, il y a mieux à faire de payer des fresques supplémentaires que d’éclairer des quartiers ou d’installer l’eau à un cimetière !!!

 

La réunion prenait fin lorsque J Michel Lacombe demanda s’il n’était pas nécessaire de voter pour acter ce qui avait été décidé lors de la réunion de travail sur le bulletin municipal ( la 2ème bien sur pas celle ou nous n’avons pas abordé le sujet malgré que ce soit le seul odj de la réunion !)

P. Hugon ne jugea pas utile mais que si c’était pour acter de la décision à la limite c’était faisable mais qu’il n’était pas question de faire un autre débat là dessus.

Je ne suis même pas resté tellement je trouve ça grotesque de sa part. Autant pour lui aucune commission ni groupe de travail n’ont à se réunir car seul l’intérêt est que tout se passe en conseil, autant pour ce fameux journal tout ne doit se faire qu’à travers du groupe de travail, sachant que selon, semble –t’il , la composition de ce dernier il a pu ou non travailler sur le sujet. Il semblerait que le nom ait été changé quant au contenu nous le découvrirons ensemble. Je reste sceptique sur son contenu ainsi que sur les comptes rendus qui y seront présenté. Je doute que les commentaires et les justificatifs des votes contre ou des abstentions aient leurs places. Remarquez peut-être aurais-je le droit, en tant qu’opposition reconnue, d’y mettre les miens !!!!!

En attendant je me suis refusé de participer à ce mauvais jeux et ai quitté la réunion.

Repost 0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 08:56
Que de changements!
Après la première réunion de travail ne voilà t'il pas que M. Hugon programme une réunion d'information et de concertation.
L'odj de cette réunion étant:
- Le titre de la publication,
- La composition du comité de rédaction de base,
- Les conditions de réalisation de ce bulletin.

Il semblerait que, malgré mon retard lors de la réunion de travail je n'ai rien manqué car d'après l'odj de cette nouvelle réunion les mêmes thèmes réapparaissent, hormis la réflexion sur un site internet.

Que penser des mots utilisés et de leur ordre?
Réunion d'information: Ce doit être pour informer des décisions de P Hugon sur le titre qu'il a choisi (peut être a t'il trouvé un autre nom à ce "bulletin municipal trimestriel"), du fait que malgré qu'il y ait un comité de rédaction il n'en reste pas moins que ce dernier étant de "base", il se réservera le droit de couper, trancher et censurer tout article avant parution. Quant aux conditions de réalisation de ce bulletin, elles sont certainement déjà définies.
Concertation:
Là j'avoue ne pas avoir d'idée n'ayant aucune expérience de concertation de la part de P. Hugon. Je croyais savoir ce qu'était une réunion de travail mais je reconnais que je n'avais pas idée de ce que cela pouvait être une réunion de travail à la mode P. Hugon alors vous comprendrez mieux pourquoi je n'ose me prononcer sur ce que peut être une réunion de concertation. De plus sachant qu'en premier il y a l'information des décisions prises à quoi pourrait servir une concertation digne de ce nom hormis de faire valider ce qui vient d'être présenté!!!!

Ci-dessous la convocation scannée.



 
Repost 0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 23:39

Ce 20 février au soir nous étions convoqués par Philippe Hugon à participer à  une « réunion de travail » en la salle communale.

J’ai pu me libérer car le fait que nous ayons une réunion de travail aiguisait ma curiosité d’autant plus avec un tel sujet:

-          Constitution d’une équipe de rédaction pour le bulletin municipal

-          Création d’un site internet.

J’ai même pensé

 «  Eh oui Alex! Tu vois bien tout arrive, même au Collet ! »

Excusez cette pensée mais depuis bientôt un an que nous avons été élus conseillers municipaux il faut dire que nous ne conseillons pas beaucoup.

 Les commissions ne se tiennent pas sauf peut être celles qui sont obligatoires.

 Monsieur Hugon décide, coupe et tranche sans en référer au conseil et fait voter après, mettant l’ensemble du conseil face au fait accompli (achats de terrains, travaux importants de voiries, démolition de bâtiment (CFD), …). Quant à la communication, si vous n’allez pas rendre visite à M. Hugon pour faire allégeance et récupérer ainsi les quelques informations qu’il voudra bien vous donner, rien !

Un exemple ?

Le lotissement !


Vous pouvez donc imaginer ma surprise à la lecture de la convocation.

Pour le bulletin il est question de créer une équipe de rédaction, impressionnant !

Certes il n’était pas écrit que nous allions débattre du contenu, mais je pensais que ce n’était qu’un oubli et que nous aborderions le sujet lors de la constitution de l’équipe de rédaction.

Pour  le site internet, je pensais que cela rentrait dans le projet qu’avait la communauté des communes de créer un site qui permettrait aux communes d’avoir leur propre espace et que nous travaillerions sur la rédaction de ces pages. Projet que je trouve très intéressant.

Je suis arrivé à la réunion avec 10 minutes de retard, il y avait 7 présents et celle-ci semblait avoir déjà commencé car il s’agissait de trouver un nom au journal. Après quelques discussions sur ce qui se fait ailleurs et qui parait mensuellement tel la « Gazette de Montpellier » ou le journal du grand Alès, ce fut Philippe Hugon qui suggéra que ce journal s’appellerait : « Le bulletin municipal trimestriel ». Et là j’avoue avoir pensé que c’était bien de rester sur un nom simple car à travers ce nom tout y est :  bulletin car c’est un bulletin, municipal car il est (cette fois) municipal et trimestriel car il est trimestriel.

Une fois le nom enfin trouvé Philippe Hugon commence à nous parler des taxes de la commune et sur la réflxion qu'il faudrait mener sur la modification éventuelle de leurs taux.

Voyant que nous changions de sujet j’interpelle, alors, à voix basse, le 1er adjoint assis en face de moi pour lui demander si c’était bien la réunion du conseil municipal et il m’explique, toujours à voix basse, que ce n’était pas un conseil municipal mais une réunion de travail. Eh oui ! C’est la que j’ai compris que rien ne changeait en ce bas monde et qu’en 10 mn ils avaient du décider du sort du futur « Bulletin municipal trimestriel » ou du moins qu’ils avaient certainement validé ce que Philippe Hugon avait décidé d’en faire. J’avoue que c’est bien la première fois que j’assistais à une réunion de travail aussi rapide et certainement aussi  efficace, je pense qu'il me faudrait essayer de mettre cela en pratique au boulot.

Le reste fut de la communication d’informations. Le but surtout était de nous expliquer qu’il y avait des urgences et qu’il nous faudrait voter de façon à ce que les dossiers en questions puissent ne pas prendre du retard.

Tels  les comptes administratifs  (réunion prévue pour le vendredi 6 mars à 20h00), la décision de confier une étude géologique suite aux éboulements près de la boulangerie (le cabinet d’étude étant choisi et les études déjà ou pratiquement lancées) et pour que nous puissions avoir une autorisation pour ouvrir le camping cet été une étude de projet pour ce camping.

Projet très ambitieux et déjà murement réfléchi par Philippe Hugon, certainement, car non content d’avoir déjà choisi l’architecte paysagiste « Amphoux » de Sommières qui lui fut –bien sûr – vivement recommandé (mais il m’a été demandé de ne pas écrire par qui !!!). C’est là que j’ai appris qu’une salle des fêtes était aussi prévue sur le site et dans l’étude. Si vous voulez mon point de vue ce n’est pas demain que les campeurs seront ennuyés par le bruit, vous me direz qu'il n'a pas été dit à quel automne nous verrons les arbres de ce futur camping perdre leurs feuilles pour la première fois. Par contre nous aurons payé une belle étude ce qui fera plus vrai. Un voyage à Sommières est prévu pour cette fin de semaine pour voir le projet.
Tiens, ce serait rigolo que ce ne soit pas voté au conseil !
Mais non je déc…e !





Pour en terminer j'aimerais suggérer à Philippe Hugon une citation car je pense qu'il la trouvera tout à fait adaptée à sa manière de manager les réunions de travail:
"Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes et trois c'est déjà trop."
Georges Clémenceau

 

Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 08:52


Petite suggestion pour le nom de ce "nouveau" journal - j'espère qu'ils n'oseront pas l'appeler le Collétain -
"Le journal du Gong"
Je pense qu'il faut un nom Zen, signe de sérenité, de liberté, de tolérance et d'amour de tous. 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Alex zambernardi
  • Le blog de Alex zambernardi
  • : Une région: les Cévennes, des vallées: longue, du luech, borgne, française des rivières: Le Gardon, le luech, la gourdouze un peuple: Les Cévenols Un but partager mon amour de ce pays, de cette terre, de sa faune et de sa flore
  • Contact

Texte Libre

Recherche