Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 18:32

Nous avions ce samedi 17 janvier un conseil municipal.

L’ordre du jour était le suivant :

-         Décision modificative : travaux en régie

-         Lotissement

o      Avenant maîtrise d’œuvre

o      Délégation maire documents d’arpentage et actes notariés

 

Durant la lecture du compte rendu du précédent conseil P Hugon nous explique que les travaux, suite aux précédentes intempéries, ne seront pas attaqués tant que n’aurions pas les subventions car s’il y avait refus de ces dernières nous ne pourrions pas les représenter.

Je ne me suis pas exprimé ce jour là car j’ai assisté à cette réunion en étant grippé et ne me sentais pas d’attaque à enclencher des discussions – certes stériles- sur quelques sujets que ce soit. Et qui sait si, comme à chacune des réunions, pratiquement chaque sujet mériterait que nous l’approfondissions.

Aussi pour en revenir aux travaux suite aux intempéries cela signifierait que sans subvention rien ne se fasse ?

A ce moment là qu’en penser :

-         Que les travaux ne sont pas nécessaire, alors ce serait honteux d’en faire la demande,

-         Ou que nous ne sommes plus en capacité de financer quoi que ce soit, hormis peut-être ce qui émane des réflexions de P Hugon genre achats tableaux (ou travaux liés à l’achat de tableau cf ci-dessous*) ou certains travaux liés au lotissement(**) (***).

 

Pour ce qui est du mur de la boulangerie ce n’est plus tout à fait ce qui était prévu car au dire de P Hugon, M. Hiart aurait changé d’idée et voudrait rajouter une bande de terrain pour la route de Sauveplane.

 

Moralité, malgré l’urgence il y a toujours nécessité d’attendre ou du moins d’espérer qu’un jour peut être…….

 

Le PV faisait état de la décision de nommer M. Insalaco comme agent chargé du recensement.

Et c’est bien tel qu’il avait été dit qu’une partie du travail serait réalisé durant son temps de présence à la mairie car c’est à ce moment là qu’il est venu déposer le questionnaire à ma mère. Je dis bien posé car telle fut son intervention et c’est là que je comprends mieux qu’il était nécessaire de prendre quelqu’un connaissant bien la tache a remplir. Et le fait que cela se fasse durant les heures de services sera source d’économie pour la commun.

 

Début du conseil municipal

 

Nous apprenons que, suite aux récents cambriolages, P Hugon a demandé un devis pour conforter la sécurité de la mairie compte tenu de l’acquisition * par la mairie d’une œuvre d’art de valeur. Ce pauvre coq non content d’être dans un poulailler  va se retrouver enfermé dans un pièce de la mairie peut-être même le bureau du maire.

A la sortie, si de plus il nous faut contacter une assurance, ce tableau aura un coût non négligeable. Nous pouvons mieux comprendre que l’artiste ait choisi un coq plutôt qu’une poule car ce qu’il y a de sur c’est que cela n’a pas été, pour la mairie, la poule aux œufs d’or.

 

Travaux en régie :

Il nous est demandé de valider un jeu d’écriture pour un différentiel de 2500 euros.

Une fois celui-ci voté P Hugon  nous indique qu’en fait ce sera 3000 euros. Je finis par trouver ça marrant.

 

Lotissement :

Avenant Lot N°1

A la demande de P Hugon l’entreprise TPCR a posé des barrières de sécurité en bois pour un montant de 5256, 90 euros

Voté à l’unanimité moins une abstention ( je me suis abstenu voir explication plus bas)

 

Avenant pour lot N° 3 du moins cela a été présenté ainsi puis il s’est parlé aussi du 4 en fait c’est le flou « hugonesque » le plus total car vous pensez bien que comme à chaque vote nous n’avions d'autres éléments que la parole de P Hugon ( ce en quoi cela n’a pas l’air de déranger la grande majorité des membres de ce conseil).

En fait il s’agirait d’enrochement du talus au niveau du transformateur EDF mais quelqu’un considérant que pour quelques pierres c’était cher P Hugon nous expliqua qu’il n’y avait pas que cela. 
 Montant 13625 euros.

2 abstentions JM Lacombe et moi-même.

 

Délégation maire documents d’arpentage et actes notariés

1 abstention la mienne

 

Pour ce qui est de mes positions lors de votes ayant rapport au lotissement je précise que je me réserve le choix qu’entre deux possibilités : Contre ou abstention.

Ceci parce que lors du conseil municipal du 23 mai 2008 une commission avait été décidée par la majorité des membres et ce, bien sur, contre l’avis de P Hugon. Cette commission était  constituée des membres suivants : Mmes Bernon, Mangon et Mrs Lefevre, Natali et moi-même. Cette commission décidée contre l’avis de P Hugon ne s’est jamais réunie malgré l’obligation qu’avait le maire de la convoquer.

Aussi, compte tenu que P Hugon gère le problème du lotissement tout seul, et, qu’il ne dit en conseil que ce qu’il veut bien dire sans que nous puissions vérifier quoi que ce soit faute d’élément, qu’il prend des décisions sans en référer au préalable aux élus (cf avenants ci-dessus) et que les autres membres de cette commission n’ont jamais demandé que soit respecté notre droit à tenir cette dite commission je ne peux que voter ainsi.

Abstention lorsqu’il me manque les éléments me permettant de me faire une opinion objective de la problématique ou contre si je juge aberrant l’objet du vote.

Dorénavant je maintiendrais cette position tant que la commission ne pourra se réunir avec pour élément de réflexion de départ un bilan exhaustif. Ce bilan devra faire état de toutes les dépenses liées directement aux travaux dans le périmètre des terrains du lotissement ou indirectement aux travaux induits  tels les écoulements des eaux, les travaux d’aménagement de voirie jusqu’à la nationale et les achats de terrains annexes ( terrains Pic et autres).

Je considère qu’il est urgent que soit mis au grand jour ce que coûte déjà et coûtera, aux administrés de notre commune et ce durant de nombreuses années, le chantier du lotissement et je déplore sincèrement que d’autres conseillers et administrés n’en demande pas autant.

 

Mme Lauze pris la parole pour faire une intervention. Elle précisait qu’elle se s'abstiendrait sur tous les votes tant que toutes les décisions votées jusqu’à présent n’avaient pas été suivie d’effet.

Elle pris l’exemple des travaux de réfection de l’intérieur de l’immeuble du stade ainsi que les aménagements devant et dedans le dit immeuble demandés par le docteur Frobert.

P Hugon joua le surpris car il prétendait que les retards étaient dus au manque de volonté des artisans de réaliser les travaux, il fut en cela bien appuyé par deux conseillers municipaux qui abondaient totalement dans ce sens précisant que la loi demandait à chacun de balayer devant sa porte.

Pour la petite histoire :

-         lors du conseil du 23 mai 2008 il était décidé dedemander 3  devis ( pour les travaux d’intérieur de l’immeuble) pour le 10 juin,

-         lors du conseil du 5 septembre nous avions pris la décision de réaliser certains travaux pour sécuriser les patients devant le cabinet du docteur Frobert.

Certes parfois les artisans mettent un certain temps pour réaliser les travaux mais, au Collet, selon de quels travaux il s’agit, selon pour qui il sont et, surtout, selon si ce sont des travaux décidés par ou avec un total accord de P Hugon il faut reconnaître que la réalisation de ces travaux ou des décisions du conseil peuvent être rapides, plus ou moins long ou même pour certains que cela ressemble carrément à l’Arlésienne. Il peut y avoir une autre explication : les finances de la commune !!!!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex zambernardi
  • Le blog de Alex zambernardi
  • : Une région: les Cévennes, des vallées: longue, du luech, borgne, française des rivières: Le Gardon, le luech, la gourdouze un peuple: Les Cévenols Un but partager mon amour de ce pays, de cette terre, de sa faune et de sa flore
  • Contact

Texte Libre

Recherche