Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 08:22

Vous aurez compris que tel que monsieur Hugon l’avait indiqué lors du conseil municipal du 11 juillet certains étaient des comiques, aussi voulais-je vous faire rire.

Cet article, paru dans un « Collétain » de 1978, avait été écrit par monsieur Hugon, le maire actuel de notre commune. Il contestait alors la façon qu’avait notre regretté Henri Nicolas de gérer la commune.

Une différence fondamentale entre nous est que contrairement à la situation de l’époque je ne me suis pas présenté en opposant ni encore moins pour prendre le pouvoir.

 

J’ai depuis le début de mon mandat constaté :

-                     que le système mis en place – je ne me doutais pas que ce puisse être à ce niveau –interdise toute autre idée que celle qui n’émanerait  de la personne même du maire,

-                     que le conseil n’est en fait qu’utilisé à des fins de validation, bien souvent à posteriori, des décisions prises sans concertation au préalable. Je me suis aperçu que cela ne semble gêner que peu de monde d’avoir à se prononcer sur des dossiers sans avoir d’éléments suffisants, il suffit que monsieur Hugon le demande !

-                     que les comptes rendus des conseils sont édulcorés si ce n’est tronqués! il n’y a pas d’explications sur les votes contre ; il est indiqué que monsieur le maire demande des subventions à partir de devis alors qu’il s’agit de factures de travaux déjà réalisés. Tout cela est quand même validé,

-                     que les grands dossiers, tel le lotissement, le réseau d’assainissement, l’état financier de la commune, ne font pas l’objet de réunions spécifiques permettant à chacun de se faire une idée sur le long terme, il est vrai que nous sommes peu à le demander,

-                     qu’à chaque conseil sont présentés des dossiers, tel les travaux de l’immeuble du stade, de l’église, de réfection des routes ou que l’on parle du projet de maison des associations alors que rien ne se fera faute de moyens,

-                     que des décisions actées par le conseil en séance ne soit pas suivies d’effet car monsieur Hugon n’a pas le courage de les faire appliquer, tel le libre passage sous l’immeuble de la poste et ce sur une voie communale, je serais curieux de savoir comment se comportaient monsieur Hugon si la route de Chatusse était bloquée par un véhicule privé, monsieur Roux  s’il s’agissait de celle du Castanet ou d’autres pour Tignac, la Viale ou même le lotissement

-                     qu'est utilisé, en guise de bulletin municipal, un journal privé dont le rédacteur est monsieur Hugon lui-même seul décideur des articles publiés et dont tous les électeurs n'e sont pas destinataires,

-                     que personne d’autre que JM Lacombe et moi-même n’a demandé à ce que soient présentés les frais de campagne et encore moins ne demande de les régler ! Je vous avouerai que je ne comprends pas que les soi-disant "éventuels candidats" qui ne se seraient pas présentés, faute de moyen, ne soient pas intervenus à ce sujet, vous me direz peut être n’était ce que rumeur car nous ne les avons jamais vus à aucun conseil. Preuve aussi, s’il en faut, que tout est permis.

 

Aussi je reprends ce que j’ai déjà dit précédemment, je ne vais pas me battre contre des moulins.

Je rejoins le rang des anciens conseillers municipaux  qui ont compris qu’il n’y avait chez monsieur  Hugon aucune volonté de faire participer les conseillers dans les affaires de la commune. Je ne peux pas dire qu’ils ne m’avaient pas prévenu.


Je reconnais que monsieur Hugon a su mettre en place un dispositif lui permettant d’œuvrer à son gré appuyé par une majorité du conseil qu’il a bien choisi pour ce faire. Dispositif bien rodé, mis en oeuvre dès ses premiers mandats. Je lui reconnais en cela ses qualités d’homme de pouvoir.


Je profite de cet article pour apporter à mon confrère du conseil qui n’avait pas, à la lecture de ce blog, l’impression que nous nous étions présentés dans la même liste la réponse à son  interrogation. A travers ce que j’ai écrit ci-dessus il comprendra qu’effectivement nous n’avions certainement pas la même quête lorsque nous nous sommes présentés, Je peux dire que j’en retire une certaine fierté.
Je reconnais mon erreur. Il est vrai que je n’avais rien à faire dans cette liste sauf  avec certain qui comme moi pouvait espérer que nous serons, ou du moins petit à petit que nous pourrions devenir, un certain nombre à faire évoluer le fonctionnement de ce conseil, j’ai perdu cet espoir là au vu du dernier conseil (voir entre autre l’info ci-dessous).

 

Ne soyez pas surpris si sur le compte rendu du conseil municipal d’hier vous ne retrouvez pas mes positions affichées sur le blog concernant les différents votes car il semblerait que le conseiller, adjoint au maire, à qui j’avais donné procuration n’ait pas respecté mes volontés.

 

Je termine cette petite page  une citation de Montesquieu :

« C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir a tendance à en abuser.»
  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex zambernardi
  • Le blog de Alex zambernardi
  • : Une région: les Cévennes, des vallées: longue, du luech, borgne, française des rivières: Le Gardon, le luech, la gourdouze un peuple: Les Cévenols Un but partager mon amour de ce pays, de cette terre, de sa faune et de sa flore
  • Contact

Texte Libre

Recherche