Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 16:12

Une petite explication sur les raisons de mon vote contre :

Lors du précédent conseil municipal nous avions décidé, non sans peine - monsieur le maire la jugeant inutile - de constituer une commission spécifique « Lotissement ».
Il s’agit, quand même, d’un chantier qui dépasse actuellement le million d’euros, et, pour lequel il sera nécessaire de réaliser d’autres travaux afin de sécuriser et élargir - par endroits - la route de Sauveplane.

Il est vrai que j’étais un peu à l’origine de cette volonté de constituer cette équipe. Ces réflexions  auraient pu porter sur la détermination du prix des lots et sur la manière de commercialier ces lots. Elle aurait pu communiquer par la suite sur l’avancement des travaux et sur la situation des ventes.
C’est suite à la constitution de cette commission que M . le maire nous a informé d'une réunion de présentation du dossier programmée  par le cabinet Cassini de Florac et en présence de la DRIR et d’autres organismes pour le mardi suivant (l’aurions-nous su sans ça ???). J' ai pu y participer avec Jean Michel Lacombe mais je présume, que n’en n'ayant pas été informé suffisamment tôt, il a été difficile pour les membres de la commission d’être présents. Ils n'ont pu  bénéficier des informations données, ce jour là, notamment sur les nombreuses contraintes infligées par le parc (tout ça, soit-disant - pour obtenir une subvention de 10000 euros !!!) et lors de la visite du lotissement sur les spécificités et problématiques de chaque lot (murs, terrassement,…).

Aussi prétextant de l’urgence  monsieur le maire - fin politicien dans l’âme - s’est empressé de nous envoyer un dossier ( à tous les élus - s’entend- et non, bien sur, qu’aux membres de la commission) pour que nous déterminions, lors de la prochaine réunion du conseil, la valeur de chaque lot.


Il va de soi que notre commission, acceptée par l’ensemble des conseillers, était « mort-née ».


Nous héritons d’un dossier, on ne peut plus difficile car la stratégie choisie de vendre en une seule tranche, alors qu’aucun investisseur privé n'aurait osé, fait que nous risquons d’y laisser beaucoup de plumes.
Les contraintes énormes imposées par le parc risquent de décourager certains acquéreurs potentiels et  la conjoncture est de plus en plus défavorable (le coût du carburant fait que les ménages choisiront de plus en plus de se rapprocher de leur lieu de travail, et les banques ne prêtent plus aussi facilement suite à la crise des subprimes).

 Il m’aurait semblé intéressant de réétudier l’emplacement du lot communal qui est certainement un des plus atractifs (estimé à 75 Keur alors que nous serons loin de les toucher), et de renégocier, avec le parc les contraintes qu’il impose, ou, voire si cela était encore possible (quitte à se passer de la fameuse subvention) les réduire à néant.
Il m’aurait semblé intéressant de travailler sur des scénarii différents, d’avoir une réelle estimation de ce que peuvent être les acquéreurs potentiels. Un promoteur n’engagerait jamais les travaux d’une tranche avant d’en avoir vendu 80%.
Il faut aussi savoir que le remboursement de l’emprunt, par an,  correspond à l’équivalent de la valeur d’un lot.


Tout cela fait que j’ai jugé ne pas posséder suffisamment d’éléments [ comparaisons de ventes de biens de même nature, avec sélections de termes de références ( caractéristiques physiques et juridiques, environnement économique) ce qui me paraît être primordial] pour que nous puissions établir un prix de vente.


Aussi ai-je assisté, en spectateur, à ce qu’un des conseillers a qualifié « d’évaluation de places de camping ».

J’ai admiré mes consœurs et confrères qui se sont évertués à sortir un prix pour chaque lot, même, pour certains, en n’y ayant jamais mis les pieds ou en y étant passé très rapidement, sincèrement chapeau!

J’ai quand même précisé que vu l’endettement par habitant du Collet (qui dépassera certainement d’ici l’année prochaine les 3000 euros) il serait bon de prendre le temps de la réflexion.

J’ai donc voté contre


J’ai cependant voté pour
à la proposition d’insérer une clause de minoration pour les couples de moins de35 ans, considérant qu’il est nécessaire d’essayer de les attirer car ils constitueront l’avenir de notre commune.

 

Mme Chapelle s’est offusquée lorsque monsieur le maire nous a informé qu’il souhaitait que nous fassions nous-même la commercialisation sans passer par l’agence Martin, elle a argumenté le fait qu'il fallait faire travailler les commerçants du village.

En cela je pense qu’il aurait été très intéressant que la commission se penche aussi sur ce délicat sujet.
Je rejoins effectivement monsieur le maire lorsqu’il juge qu’il est ridicule de payer ( je crois bien avoir compris 2000 euros par lot) une commission pour tous les lots alors que certains seraient déjà vendus, mais je pense que l’agence Martin, dont c’est le métier  (et qui plus est fait partie des commerçants du Collet - en cela je rejoins l'argument de Mme Chapelle) pourrait nous apporter une aide précieuse.
Nous aurions pu ( la commission ) réfléchir et par exemple proposer à cette agence de s’occuper des lots non vendus, en négociant le montant de la commission, celle-ci pouvant diminuer avec le temps.
IL semble que la décision est prise, la commercialisation se fera en mairie et les visites se feront avec l'accompagnement des conseillers disponibles ; j’ai proposé mon nom, non que je pense que ce soit le bon moyen mais parce que j’irai malgré tout dans le sens pris lors de décisions votées démocratiquement
.

 

 

 Je rappelle que le conseil municipal est ouvert au public, venez nombreux il en va de l'avenir économique de la commune, et pas seulement pour la durée de ce mandat.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex zambernardi
  • Le blog de Alex zambernardi
  • : Une région: les Cévennes, des vallées: longue, du luech, borgne, française des rivières: Le Gardon, le luech, la gourdouze un peuple: Les Cévenols Un but partager mon amour de ce pays, de cette terre, de sa faune et de sa flore
  • Contact

Texte Libre

Recherche